Conseils pour le refinancement de votre prêt

Dans l’émission « Pour le même argent », vous avez pu voir comment négocier au mieux un nouveau prêt hypothécaire. Mais que faire si vous avez déjà un prêt ? L’inspecteur Decaluwé découvre comment vous pouvez économiser de l’argent même dans ce cas.

1. Il est intéressant de négocier un taux d’intérêt plus bas dans votre banque

  • dès que le différentiel de taux est d’au moins 0,2 %
  • Frais : généralement 3 mois d’intérêts sur le reste de la dette = indemnité de remploi
  • Les banques peuvent également refuser un refinancement

2. Il est intéressant de négocier un taux d’intérêt plus bas dans une autre banque

  • dès que le différentiel de taux est d’au moins 0,5 %
  • Frais : indemnité de remploi + commission pour lever le crédit hypothécaire (environ 800 euros) et frais de notaire pour le nouveau crédit hypothécaire (environ 5 500 euros)
  • Veillez dans ce cas-ci aussi à ce que l’assurance solde restant dû ne soit pas beaucoup plus élevée que dans votre banque actuelle
  • Vous disposez d’une plus grande marge de négociation, car vous apportez un montant d’épargne considérable dans cette banque

3. Rembourser votre prêt dans son intégralité

  • Dans ce cas-ci aussi, vous devez payer l’indemnité de remploi
  • Il est en outre avantageux de continuer à emprunter le montant que vous pouvez déduire fiscalement

4. Raccourcir ou prolonger la durée de votre prêt

  • Dans ce cas-ci aussi, vous devez payer l’indemnité de remploi
  • Il est sans aucun doute intéressant de raccourcir la durée de votre prêt car vous économiserez cinq ans d’intérêts par exemple
  • La prolongation de la durée d’un prêt est souvent demandée par des personnes qui manquent d’argent à ce moment-là et qui veulent améliorer leur confort financier
  • Frank van Rycke (l’auteur du livre « Faire fortune en 10 ans » a prolongé la durée de son prêt afin d’avoir moins à rembourser chaque mois et de disposer de plus d’argent liquide.

Conseils supplémentaires

  • Envisagez un refinancement si vous avez emprunté à un taux d’intérêt fixe de 4,5 % ou plus en 2006-2007-2008-2009-2010-2011.
  • Envisagez un refinancement si vous êtes coincé avec un taux d’intérêt cher révisable annuellement en 2009 et 2010 (le taux de départ était de 3 % ou plus).
  • Aujourd’hui, compte tenu de la situation économique et financière actuelle, les banquiers sont plus réticents que jamais à accorder des refinancements. Ils n’ont aucune obligation de le faire.
  • Le différentiel de taux entre l’ancien et le nouveau prêt ne doit pas nécessairement être d’au moins 1 %, comme on le prétend souvent. Il peut être plus ou moins élevé et dépend de la durée restante du prêt pendant laquelle vous devez récupérer les « nouveaux » coûts d’emprunt.
  • Lorsque vous comparez les taux d’intérêt, tenez compte d’une modification de la « fixité » du nouveau taux d’intérêt. Par exemple, si vous avez emprunté à un taux fixe sur 40 ans et que vous passez à un taux variable, vous ne pouvez pas vous contenter de comparer les deux taux d’intérêt.
  • En ce qui concerne les taux d’intérêt, ne comparez pas des pommes avec des citrons. Lorsque vous comparez les taux d’intérêt, tenez également compte de toutes sortes de conditions liées (éventuellement désagréables) (assurance solde restant dû plus chère, compte bancaire, assurance incendie, domiciliation du salaire, nombre de transactions, épargne, etc.)
  • Un refinancement est d’autant plus intéressant si vous devez rembourser votre crédit hypothécaire actuel pendant encore longtemps et qu’il vous reste un important montant à rembourser.
  • Un refinancement ne peut jamais donner lieu à un avantage fiscal supérieur à celui applicable à l’ancien prêt repris.
  • Vous pouvez emprunter le montant des frais d’un refinancement. Mais celui-ci n’est pas déductible fiscalement.
  • Veuillez faire appel à un conseiller indépendant car les calculs sont complexes

Vous voulez en savoir plus ?

Vous voulez plus de conseils sur le refinancement ? N’hésitez pas à contacter nos experts.

Partager cet article

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin