Les prêts vont-ils devenir plus chers maintenant que le taux du marché augmente ?

Depuis le début de l’année, les taux d’intérêt à long terme ont augmenté dans le monde entier. Aux États-Unis, le rendement des obligations d’État à dix ans est passé de 0,92 à 1,47 %. Le taux d’intérêt européen a partiellement suivi ce mouvement.

En Allemagne, la référence pour la zone euro, le taux d’intérêt à dix ans est passé de -0,57 à -0,31 pour cent au cours de la même période. En Belgique, le taux d’intérêt à dix ans est passé de -0,4 à -0,13 pour cent.

Pourquoi les taux d’intérêt à long terme sont-ils en hausse ?

D L’une des raisons de cette hausse est l’amélioration des perspectives de croissance de l’économie (mondiale) au second semestre de l’année. D’ici là, davantage de personnes auront été vaccinées contre le coronavirus et la vie normale devrait pouvoir reprendre son cours.

La crainte de l’inflation est également un facteur de hausse des taux d’intérêt. « Nous le constatons surtout aux États-Unis, où le président américain veut recourir à des mesures de relance supplémentaires pour soutenir l’économie », déclare Steven Trypsteen, économiste chez ING.

Les crédits hypothécaires vont-ils devenir plus chers ?

Les banques se basent sur les taux d’intérêt à long terme pour la détermination de leur taux (fixe) pour les crédits hypothécaires. Jusqu’à présent, la hausse du taux du marché ne s’est pas traduite par un relèvement des taux des crédits hypothécaires, indique BNP Paribas Fortis, le leader du marché des crédits hypothécaires.

 ‘Nous suivons bien sûr cette tendance de près. Nos taux pour les crédits hypothécaires ne sont impactés que si la hausse du taux du marché s’avère permanente. On ignore toujours s’il s’agit d’une hausse temporaire ou plus permanente », déclare la porte-parole Hilde Junius.

Chez nos collègues du secteur, KBC et Belfius, les taux n’ont pas non plus augmenté ces dernières semaines. 

Le taux d’intérêt à long terme va-t-il continuer à augmenter ?

Johan Van Gompel, économiste chez KBC, est de cet avis. « Nous voyons les taux augmenter encore, mais de manière limitée. Le climat économique général va s’améliorer – certainement à partir de l’été – mais ce sera lent. Je vois l’inflation en Belgique s’effondrer un peu sous l’effet de la hausse des prix du pétrole, mais cet effet s’estompera avec le temps. »

« L’économie fonctionne toujours en dessous de son potentiel, de sorte que l’inflation sous-jacente n’augmentera pas trop », déclare M. Van Gompel. Les deux économistes voient les taux belges à dix ans devenir légèrement négatifs au quatrième trimestre (-0,10 %).

On s’attend à ce que les banques centrales fassent aussi tout leur possible pour soutenir l’économie et empêcher une trop forte hausse des taux d’intérêt.

Faut-il se dépêcher de contracter un crédit hypothécaire ?

Si les taux d’intérêt à long terme continuent à augmenter, une hausse certaine des taux des crédits hypothécaires n’est pas à exclure. « Mais elle ne sera pas significative », déclare M. Van Gompel. Même si les crédits hypothécaires deviennent plus chers de quelques points de base, emprunter reste bon marché dans cet environnement de taux d’intérêt bas.

Le taux du marché n’est pas non plus le seul élément pris en compte par les banques pour déterminer leurs taux. La politique commerciale de la banque joue également un rôle.

Le site de comparaison guide-epargne.be a récemment établi un nouveau record à la baisse pour un crédit sur 20 ans : 0,70 %. Ces taux ultra-bas ne sont certainement pas la règle sur le marché et sont réservés à ceux qui peuvent présenter un dossier en béton.

 Nous attendons également avec impatience l’évolution des prix de l’immobilier. Ceux-ci ont encore augmenté l’année dernière malgré la crise du coronavirus. Les experts ne s’attendent pas non plusimmédiatement à un refroidissement cette année.

La hausse du chômage et l’augmentation du nombre de faillites pourraient faire pression sur les prix de l’immobilier, il serait donc peut-être préférable d’attendre et de voir venir. D’un autre côté, l’intérêt des investisseurs pour l’immobilier reste important, ce qui, avec les faibles taux d’intérêt, soutient le marché.

 Verschueren S. (04/03/2021). Les prêts vont-ils devenir plus chers maintenant que le taux du marché augmente ?, De Tijd. Consulté sur http://tijd.be

En savoir plus?

Vous souhaitez obtenir plus d’informations sur les taux d’intérêt ou sur un prêt hypothécaire ? N’hésitez pas à contacter nos experts.

Partager cet article

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin